Pascal Brunissen, un ange gardien

Si je vous dis que c’est l’idole des lycéens et également leur ange gardien ?
Si je vous dis qu’en matière de foot, il n’a rien à envier à Didier Deschamps ?
Si je vous dis qu’il est le chef d’orchestre d’un événement souvent copié
mais jamais égalé ?
De qui s’agit-il ?

Le surveillant général du lycée à St Dominique.
J’ai nommé Mr Pascal Brunissen ….

Pascal Brunissen est à St Do depuis 19 ans.
Après un parcours sportif et des diplômes dans l’encadrement et l’animation, un diplôme d’État en football et en tennis, Pascal connaît sa première expérience scolaire à Ste Croix en tant que surveillant pendant deux ans.

 

 

1998, il entre à St Do en tant que surveillant des quatrièmes, puis des troisièmes et des secondes. Depuis 4 ans, il est le surveillant général du lycée et plus particulièrement attaché aux premières et terminales. Il est également responsable de la vie lycéenne.

UN RÔLE ÉDUCATIF
Comme son nom l’indique, le surveillant scolaire a pour mission première de veiller au bon comportement des élèves.
Pascal Brunissen gère entre autre les absences et les retards des 410 lycéens dont il a la charge.
Au lycée, les élèves, censés être plus autonomes, s’octroient beaucoup de liberté vis à vis des règles d’assiduité. Les pannes de réveil des lycéens sont souvent fréquentes et nombreux sont les retardataires chroniques. Il faut donc faire un « pistage » permanent. Parallèlement, le carnet de correspondance n’est parfois qu’un lointain souvenir pour certains parents qui ne le consultent qu’une fois par semestre.
L’adolescent souhaite être seul maître à bord de cette vie qu’il veut piloter mais il a parfois encore besoin d’un copilote pour l’aiguiller !

LA BAT : SOUVENT COPIÉE JAMAIS ÉGALÉE

La Bourse aux Talents a eu 31 ans cette année. A l’origine, ce sont quelques professeurs dont Mr L’Helougac’h qui ont eu l’idée d’organiser une soirée en fin d’année pour les terminales.
Aujourd’hui c’est plus qu’une soirée, c’est une institution ! Personne n’imagine maintenant une année sans la BAT. D’autres établissements ont tenté de copier cet évènement mais il n’a jamais été égalé !

 

 

Il est loin le temps où les DVD n’existaient pas…
Aujourd’hui, la BAT est une grosse machine autofinancée à 80% par la vente des Packs (panier à 5 et 10 € prévendus aux élèves) et des DVD du spectacle. Les 20% restant proviennent des sponsors et de généreux parents donateurs. C’est un budget d’environ 7000 euros. Les bénéfices, entre 1000 et 2000 €, en fonction des années, sont reversés aux voyages humanitaires organisés par St Do.
Avec une équipe finance qui démarche les sponsors, une équipe décor, une équipe présentateurs, une équipe régie, une équipe photographe… les élèves sont totalement investis dans l’organisation de la soirée. La réussite du spectacle est le fruit d’un travail collectif.

Cette aventure commence dès le mois d’octobre.
Deux auditions ont lieu au mois de novembre ; 16 ou 17 numéros sont alors sélectionnés parmi une trentaine. Puis vient le temps des répétitions.
C’est alors le jour J ! Chanteurs, danseurs, imitateurs se succèdent à un rythme effréné pour un show exceptionnel de 3 heures devant 900 spectateurs en folie !
Une trentaine de professeurs participent également à cette soirée en co-présentant des numéros avec des lycéens et en montant leur propre spectacle.
Cette belle aventure humaine permet de créer des souvenirs et des liens forts entre les élèves et l’équipe éducative

SURVEILLANT ET CHEF D’ORCHESTRE… MAIS AUSSI…

Pascal Brunissen, assisté d’une équipe de terminales, a aussi en charge la conception du YearBook. De la maternelle à la terminale, de la catéchèse au lycée Suédois, de l‘internat aux voyages humanitaires, des sorties scolaires au brevet blanc, des évènements sportifs aux photos de classe … Rien n’échappe à Pascal qui met en lumière, au travers de ce livre souvenirs, les principaux évènements qui ont lieu à St Do.

Les tournois de foot c’est lui aussi !

Chaque année notre « Didier Deschamps » organise, de mars à juin, deux tournois pour les lycéens : un pour les classes de 3ème et seconde et un pour les premières et les terminales où l’on peut rencontrer sur le terrain, au plus grand bonheur des élèves, des professeurs de St Do et même M. Gavat, le chef d’établissement !

Après avoir connu le prof en cravate assis derrière son bureau, les élèves côtoient ainsi le prof en short qui joue au foot. Une nouvelle occasion de créer des liens privilégiés avec l’équipe éducative !
Et les collégiens ne sont pas oubliés, puisqu’eux aussi ont leurs propres tournois de foot interclasse dès le mois de juin.

Le tournoi de pétanque ?
C’est également Pascal Brunissen !
Depuis deux ans, à l’initiative d’un groupe d’élèves, les terminales et une quinzaine de professeurs s’affrontent lors de parties de pétanque endiablées dont la finale a lieu lors du barbecue qui clôture l’année des terminales.

 

 


Mais Pascal ne laisserait pas partir les terminales sans leur organiser une dernière journée …

Rendez-vous donc à Cergy Pontoise où 200 élèves, 12 équipes se rencontrent dans le cadre des olympiades. Au programme, course en sac, tir à la corde, balle au prisonnier et autres activités sportives renforcent encore la cohésion des élèves et font de cette journée un moment à jamais graver dans leur mémoire !

Ange gardien des lycéens mais aussi bienfaiteur des restos du cœur
Bénévole engagé dans les Restos du Cœur depuis quelques années, Pascal ne manque pas de ressources pour aider cette association. La vente annuelle du calendrier des profs auprès des lycéens et des collégiens, et la collecte alimentaire réalisée par les lycéens contribuent ainsi à venir en aide aux plus défavorisés.

S’il devait quitter St Do demain, la BAT resterait son plus beau souvenir
La BAT, plus qu’une soirée, ce sont des émotions personnelles, partagées avec des professeurs, des sourires d’élèves et des larmes parfois. De magnifiques moments de partage, de merveilleux souvenirs qui créent des liens indéfectibles avec des lycéens pour les années à venir.


Au nom de tous les élèves : MERCI Pascal !